• Aperçu sur le phénomène des crops circles.

    Aperçu sur le phénomène des crops circles.

    Crop circle est un mot anglais désignant une figure apparue dans un champ, après que les épis aient été aplatis d'une manière mystérieuse. Ce phénomène se traduit, en français, par l'expression « cercle de culture ». On utilise aussi « agroglyphe » (composé des racines grecques signifiant champ et graver), qui a le mérite de ne pas limiter le phénomène aux simples cercles. Ces glyphes (ou pictogrammes), symboles souvent complexes, apparaissent un peu partout sur la surface du globe, mais majoritairement en Angleterre, c'est pourquoi beaucoup préfèrent employer le terme anglais. Je vous signale malgré tout que les cercles de culture sont nommés chez les Allemands KornKreise, Cerchi Nel Grano en Italie et Graancirkels pour les néerlandophones. Ils se forment aussi bien dans les champs de blé ou de colza que dans n'importe quelles autres cultures.

    Genèse.

    Le phénomène des crops circles a peut-être une origine très ancienne. Un témoignage écrit de 1678 parle d'une oeuvre du diable de forme circulaire dans un champ, mais il se peut que ce ne soit qu'un phénomène naturel. Par contre, on sait très bien que les premiers « signes en forme de cercle » sont apparus dans les années trente et quarante dans le sud de l'Angleterre. La première mutation de ce phénomène eu lieu le jour de la fête de l'Assomption de Marie (le 15 août), en 1972, c'était un grand triangle de 7 mètres de largeur. Les simples cercles cédèrent leur place à des figures plus complexes. A partir de l'été 1991, le phénomène connut un puissant essor tant en qualité qu'en quantité (25 crops circles en 1990, plus de 200 en 1991). Le pictogramme de Barbury Castle (16/07/1991) est considéré comme la « mère de tous les cercles de culture  ». Sa signification reste toujours mystérieuse pour les chercheurs contemporains.

    Abusés par des papys farceurs.

    Malheureusement, de tels phénomènes n'apparaissent jamais sans créer une polémique. Le 9 septembre 1991, le journal à sensation anglais « Today » fait sa une avec un titre fracassant: « Ces hommes nous ont trompé ». Deux vieillards, Doug Bower et Dave Chorley prétendaient avoir fait plus de deux cent crops circles (sur les 800 recensés) entre 1981 et 1991. On les invita donc à montrer de quoi ils étaient capables devant des caméras de télévision. Ils essayèrent tant bien que mal, à l'aide de cordes et de planches, d'aplatir soigneusement les tiges de blés, mais ils les brisèrent. De plus, les bords de la forme qu'ils désiraient tracer n'étaient pas très nets. Bref, leur agroglyphe était d'une piètre qualité en comparaison des nombreuses autres formations. Fait suspect, l'article parut dans le quotidien « Today » portait un copyright au nom de « MBF services », une agence de presse selon la rédaction du journal. Mais il y a un problème, les deux seules sociétés utilisant ces initiales au Royaume-Uni étaient une imprimerie de formulaire basée en Ecosse et un laboratoire ultra-secret travaillant pour le programme d'Initiative de Défense Stratégique dans le comté de Somerset.

    Des signes qui ne trompent pas.<v:shape id="_x0000_i1029" type="#_x0000_t75" alt="Puce de sous-titres" style="width: 9pt; height: 12pt;"> </v:shape>

    Si les céréologues (les personnes étudiant les cercles de culture) estiment qu'en moyenne 80 % des crops circles sont réalisés par des faussaires, il n'en demeure pas moins que 20 autres pour cents ont une origine inconnue.

    Il existe toute une série de caractéristiques physiques permettant d'authentifier un cercle de culture, voici les principales:

    Les tiges (de blé) présentent des déformations, elles sont courbées et non cassées, les noeuds cellulaires sont éclatés et dilatés, les grains sont desséchés et déformés. Etonnement, les insectes présents dans le champ au moment de la formation restent collés sur les tiges. En plus de ces particularités visibles à l'oeil nu, le cercle de culture possède des anomalies radioactives et magnétiques.

    Différentes thèses sur les origines.

    Il y a trois grandes hypothèses envisageables pour expliquer la formation des crops circles.
    La première envisage un phénomène naturel, la « théorie Gaïa » (déesse grecque identifiée à la Terre-Mère). Ce serait alors la Terre qui créerait ces symboles dans les champs pour avertir les Hommes de son fébrile état de santé.
    Bien que séduisante, cette hypothèse posent plus de problèmes qu'elle n'en résout.

    La seconde catégorie, relative aux actes humains, évoque l'hypothèse des faussaires (dont nous avons déjà parlé) ainsi que celle de la conspiration militaire. Cette possibilité prétend que les agroglyphes seraient formés à partir des satellites militaro-scientifiques.

    Le dernier cas de figure fait intervenir une intelligence extraterrestre. Hypothèse formulée suite à l'observation de boules de lumières intelligentes lors de la formation d'un cercle de culture et parfois même de soucoupes volantes.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :