• BIOGRAPHIE D'ALLAN KARDEC.

    BIOGRAPHIE D'ALLAN KARDEC.



    H.L. RIVAIL est né à LYON en 1804.
    On aurait cru que, comme tous les membres de sa famille, il serait entré au barreau ou dans la magistrature.
    Mais, il n'en fut rien.
    Dès sa première jeunesse, il se sentit attiré vers les sciences et la philosophie. Il fit ses premières études à LYON, puis, il compléta son bagage scolaire à YVERDON (Suisse) auprès du célèbre professeur PESTALOZZI, dont il devint bientôt le collaborateur intelligent et dévoué.
    Il avait son diplôme de professeur et avait fait des études de médecine.
    Des revers de fortune l'obligèrent à un travail opiniâtre; il dut donner des leçons, tenir des comptabilités.
    Travailleur infatigable, il fit, dès cette époque, de nombreux livres d'études qui furent très remarqués (Pédagogie).
    C'est en 1854, que RIVAIL entendit parler pour la première fois des tables tournantes.
    Sollicité par ses amis d'assister à des séances, il ne s'y refusa pas et commença à s'y intéresser vivement.
    Il reçut un jour une communication d'un esprit protecteur, qui lui disait, entre autres, l'avoir connu dans une existence précédente, alors qu'au temps des Druides, ils vivaient ensemble dans les Gaules ; il s'appelait alors, Allan KARDEC, et il lui promit de le seconder dans la tâche très importante qui lui était assignée. Les renseignements recueillis par RIVAIL, au cours des séances, furent réunis en un livre "Le livre des Esprits" qu'il signa du nom d'Allan KARDEC. En 1858, il créa un journal "La revue Spirite".
    La tâche fut rude ; en butte à toutes les calomnies, au ridicule, dont on voulait le couvrir, il avança courageusement, se mit en rapport avec les spirites du monde entier, et réunissant toutes les communications reçues, il publia successivement : Le livre des Médiums, l'Évangile, la Genèse, le Ciel et l'Enfer, qui sont restés les livres fondamentaux du spiritisme.
    Atteint d'une maladie de coeur, fatigué par tant d'efforts, Allan KARDEC mourut le 31 Mars 1869, à l'âge de 65 ans. Ayons de la reconnaissance pour celui qui, bravant les risées, le ridicule, sut sacrifier sa vie pour le triomphe d'une si belle idée : Prouver que les morts vivent au-delà du tombeau.
    Il est enterré au cimetière du Père Lachaise à Paris. Sa sépulture est en forme de dolmen, rappelant une vie antérieure où il fut druide.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :