• Inde : l'Etat de Kerala défie Microsoft et son Windows.

    L'Etat indien du Kerala, situé au sud du pays, a annoncé en début de semaine porter une nouvelle estocade au géant des logiciels.

    Selon un article de l'AFP, le chef exécutif du Kerala, V.S. Achuthanandan, a déclaré : " Nous avions déjà  décidé de promouvoir Linux dans le cadre de notre programme ITASchool. Désormais, nous allons encore plus loin en faisant de notre Etat une destination pour le logiciel libre ".

    " Nous allons créer un réservoir de talents pour Linux. Nos étudiants seront habitués à utiliser les systèmes d'exploitation Linux et nous allons développer un module d'apprentissage " a t-il indiqué à propos de cette nouvelle initiative précisant que la région de Kerala devrait avoir un réseau d'assistance proche de l'utilisateur.

    D'après l'article de nos confrères de l'AFP, Kerala a de bonnes raisons financières de migrer vers Linux. Même si Microsoft a introduit des licences Windows bon marché dans les pays émergents, le coût minimum par ordinateur équipé de cet OS ( Operating System ) demeure toujours aux alentours de 25 dollars. A l'inverse, une distribution Linux peut être téléchargée gratuitement et son code source est ouvert.

    Selon Biju Prabhakar, un ancien directeur du programme ITASchool, il s'agit là " d'une bonne initiative. Auparavant, la plupart des gens préférait Microsoft Windows car il n'y avait pas de support efficace pour les utilisateurs de Linux. Plus de professionnels seront familiarisés avec Linux et finalement Microsoft sera forcé de réduire ses licences, ou de rendre disponible leur code source. "

    Des représentants de Microsoft rencontreront prochainement les dirigeants de l'Etat de Kerala qui ne prévoit cependant pas de bannir la multinationale, même si elle a essayé d'écarter les groupes comme Pepsi et Coca-Cola les accusant de contenir des pesticides.

    La firme de Redmond ne devra pas prendre cette annonce au hasard car, comme l'indique l'AFP, il y a un fort marché potentiel dans cette région - 32 millions d'habitants - avec plus de 90 % de taux d'alphabétisation contre une moyenne indienne située à 68,4 %.

    Bravo les Indiens.

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :