• Le papier nouvelle génération(avec du son).

    Des chercheurs suédois ont réussi à mettre au point une feuille interactive. Les images se regardent, mais elles s'écoutent aussi par une simple pression de la main.

    Regarder une affiche publicitaire, la toucher, et entendre alors une voix livrer plus de détails sur le produit présenté, est une situation que l'on vivra probablement dans un futur plus ou moins proche. En particulier grâce au Paper IV, un papier qui combine les méthodes classiques d'impression avec l'utilisation d'une encre conductrice et de haut-parleurs extra fins.

    La technique a été mise au point dans les laboratoires de l'Université du Centre de la Suède, et a été présentée en situation réelle dans les locaux de l'institution, à Sundsvall. Sur le papier, sorte d'écran de deux mètres de haut, sont imprimées des bulles de dialogues de bandes dessinées. En touchant l'une ou l'autre, l'utilisateur entend les phrases attribuées aux différents personnages.

    Le principe est peut-être encore plus spectaculaire, et concret, avec plusieurs morceaux de musique proposés à l'écoute. Un geste sur l'une des jaquettes d'albums imprimés sur le papier, et c'est un extrait qui est diffusé au format MP3.

    Le Paper IV est décrit par ses inventeurs comme le papier de 4e génération. D'où son nom. « La première est pour l'impression », explique Mike Gulliksson, l'un des pères du système. « La deuxième pour l'emballage, et la troisième pour les produits d'hygiène. » Les chercheurs ont donc réfléchi à une nouvelle utilisation. A l'ère du numérique et du multimédia, elle ne pouvait être qu'interactive.

    Une adaptation au format réduit.

    A partir de cette idée, et avec l'aide des industriels du secteur, les chercheurs ont imprimé un papier avec une encre à base de particules d'argent pour permettre la circulation d'un faible courant électrique. Au dos de cette feuille sont plaqués des petits haut-parleurs constitués de fines couches d'aluminium. Les alvéoles du carton, sur lequel est posé l'ensemble, font office de caisse de résonance pour une bonne sonorité. L'ensemble est complété par un ordinateur pour le stockage des fichiers sonores.

    Côté recto, le passant lui ne voit sur ce papier que textes et visuels. Mais au lieu d'en prendre connaissance de façon passive, il a le loisir d'en savoir plus par une simple apposition de la main.

    Les concepteurs de Paper IV sont aujourd'hui quelque peu dépassés par les événements tant la présentation officielle de leur invention a suscité l'intérêt des médias et des industriels. « Nous n'avions pas prévu ça », nous confiait par mail, Mike Gulliksson.

    Lui et son équipe vont maintenant réfléchir à la façon d'adapter leur invention à des formats réduits. « Nous allons fabriquer un second prototype, mais cette fois pour un client », a précisé à News.fr, Mike Gulliksson. « Nous souhaitons vérifier et tester le potentiel sur un format plus petit et moins coûteux. » Parmi les applications envisagées figure l'adaptation du Paper IV aux emballages. Il n'y aura plus d'excuses alors pour ne pas prendre connaissance des modes d'emploi, conseils d'utilisation et autres mises en garde.

    Voir une démo de ce nouveau (futur) produit :

    http://mkv.itm.miun.se/projekt/paperfour/

    My source : http://www.news.fr/

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :