• L’exoplanète tellurique Glièse 581 pourrait bien être encore plus favorable à l’apparition et à l’évolution de la vie que l'on ne pensait, si l’on en croit l’astronome Jaymie Matthews de l’University of British Columbia. En étudiant pendant six semaines l’étoile à l’aide du télescope spatial canadien  MOST, il a constaté que la luminosité intrinsèque de l’étoile restait particulièrement stable, même si l’on peut s’attendre à des éruptions violentes de temps en temps de la part d’une naine rouge de ce type. Le climat sur Glièse c (son "exoTerre") n’aurait donc pas subi de modifications importantes en liaison avec des variations de luminosité, même légères, de son étoile. Une condition importante pour permettre à une longue évolution de se produire.

    On se souvient que l’étoile Glièse 581 avait défrayé la chronique en avril 2007 lorsqu’une équipe d’astronomes de l’ESO, comportant entre autres Didier Queloz et  Michel Mayor, avait annoncé la découverte d’une exoTerre baptisée Glièse c se situant dans la zone d’habitabilité de cette étoile.

    Les implications sont énormes car la découverte d’une planète susceptible d’abriter une forme de vie seulement à 20.5 années-lumière pourrait  bel et bien signifier que, statistiquement, ce type d’astre et même la vie, n’est pas rare dans la Voie Lactée.

    Matthews et son équipe ont donc décidé d’en savoir plus avec le télescope en orbite MOST, qui est l’acronyme anglais de Microvariability and Oscillations of Stars. Afin d’affiner les estimations de la taille de la planète, ils ont mesuré les petites variations  de luminosité se produisant chaque fois que Glièse c éclipsait son soleil tous les 13 jours. Inévitablement, cela les a conduits à surveiller aussi les modifications de la quantité d’énergie lumineuse émise par l’étoile au cours des 6 semaines qu’ont duré les observations.

    La luminosité intrinsèque de Glièse 581 n’a varié que de quelques dixièmes, un résultat remarquable !

    Bien sûr, il y a encore beaucoup d’inconnues concernant le climat sur Glièse c. Il suffit de comparer Vénus et la Terre pour voir que deux planètes de tailles voisines et situées à des distances comparables du Soleil ont acquis un climat complètement différent. Glièse c pourrait tout aussi bien être une planète océan, ou un enfer. D’autant plus qu’elle est probablement en rotation synchrone avec son étoile du fait des forces de marée gravitationnelles. La planète présenterait donc toujours la même face à son astre. On voit difficilement comment une vie évoluée pourrait alors y survivre. Remarquons toutefois que cette situation, si elle est réalisée, n’a probablement pas été établie pendant la majeure partie de l’existence de l’étoile.

    Les caractéristiques des naines rouges et les résultats obtenus avec MOST militent pourtant en faveur d’une étoile plutôt âgée, avec donc des planètes stables sur leurs orbites depuis longtemps. Qui sait donc ce que la prochaine génération de télescopes en orbite, et dédiés à l’astrobiologie, nous révéleront dans peu de temps à propos de Glièse c.

    Plus info : http://fr.wikipedia.org/wiki/Gliese_581_c

    Source : http://www.futura-sciences.com/

    votre commentaire
  • Des chercheurs suédois ont réussi à mettre au point une feuille interactive. Les images se regardent, mais elles s'écoutent aussi par une simple pression de la main.

    Regarder une affiche publicitaire, la toucher, et entendre alors une voix livrer plus de détails sur le produit présenté, est une situation que l'on vivra probablement dans un futur plus ou moins proche. En particulier grâce au Paper IV, un papier qui combine les méthodes classiques d'impression avec l'utilisation d'une encre conductrice et de haut-parleurs extra fins.

    La technique a été mise au point dans les laboratoires de l'Université du Centre de la Suède, et a été présentée en situation réelle dans les locaux de l'institution, à Sundsvall. Sur le papier, sorte d'écran de deux mètres de haut, sont imprimées des bulles de dialogues de bandes dessinées. En touchant l'une ou l'autre, l'utilisateur entend les phrases attribuées aux différents personnages.

    Le principe est peut-être encore plus spectaculaire, et concret, avec plusieurs morceaux de musique proposés à l'écoute. Un geste sur l'une des jaquettes d'albums imprimés sur le papier, et c'est un extrait qui est diffusé au format MP3.

    Le Paper IV est décrit par ses inventeurs comme le papier de 4e génération. D'où son nom. « La première est pour l'impression », explique Mike Gulliksson, l'un des pères du système. « La deuxième pour l'emballage, et la troisième pour les produits d'hygiène. » Les chercheurs ont donc réfléchi à une nouvelle utilisation. A l'ère du numérique et du multimédia, elle ne pouvait être qu'interactive.

    Une adaptation au format réduit.

    A partir de cette idée, et avec l'aide des industriels du secteur, les chercheurs ont imprimé un papier avec une encre à base de particules d'argent pour permettre la circulation d'un faible courant électrique. Au dos de cette feuille sont plaqués des petits haut-parleurs constitués de fines couches d'aluminium. Les alvéoles du carton, sur lequel est posé l'ensemble, font office de caisse de résonance pour une bonne sonorité. L'ensemble est complété par un ordinateur pour le stockage des fichiers sonores.

    Côté recto, le passant lui ne voit sur ce papier que textes et visuels. Mais au lieu d'en prendre connaissance de façon passive, il a le loisir d'en savoir plus par une simple apposition de la main.

    Les concepteurs de Paper IV sont aujourd'hui quelque peu dépassés par les événements tant la présentation officielle de leur invention a suscité l'intérêt des médias et des industriels. « Nous n'avions pas prévu ça », nous confiait par mail, Mike Gulliksson.

    Lui et son équipe vont maintenant réfléchir à la façon d'adapter leur invention à des formats réduits. « Nous allons fabriquer un second prototype, mais cette fois pour un client », a précisé à News.fr, Mike Gulliksson. « Nous souhaitons vérifier et tester le potentiel sur un format plus petit et moins coûteux. » Parmi les applications envisagées figure l'adaptation du Paper IV aux emballages. Il n'y aura plus d'excuses alors pour ne pas prendre connaissance des modes d'emploi, conseils d'utilisation et autres mises en garde.

    Voir une démo de ce nouveau (futur) produit :

    http://mkv.itm.miun.se/projekt/paperfour/

    My source : http://www.news.fr/

    votre commentaire
  • L'étoile Gliese 581.

    Des scientifiques Français, Portugais, et suisse installés au Chili on découvert une exoplanète, c'est à dire une planète extra-solaire.

    C'est une planète telluriques, semblable à notre terre. C'est une planète donc rocheuses avec des océans à sa surface.Un scientifique avait proposer l'hypothèse des planètes océans. Cela signifie que la planète en question serai recouverte d'eau et les océans profonds d'une centaine de Km. Mais ce n'est qu'une idée hypothétique!

    Elle est à 20 années-lumières de notre système solaire, c'est à dire 188 millions de millions de Km.

    Sa température est comprise entre 0 et 40°C.

    Comme notre terre cette planète tourne autour d'une étoile. Celle ci est beaucoup moins puissante que le soleil, voilà pourquoi l'exoplanète effectue un tout complet en trente jours.

    Elle se situe dans la zone habitable, c'est une théorie émis par des scientifiques visant à dire que toutes les planètes situées dans une zone particulière de l'univers sont habitable.

    Un scientifique avait proposer l'hypothèse des planètes océans. Cela signifie que la planète en question serai recouverte d'eau et les océans profonds d'une centaine de Km. Mais ce n'est qu'une idée hypothétique!

    Pour en savoir plus : http://fr.wikipedia.org/wiki/Gliese_581



    3 commentaires
  • Les ovnis de la guerre froide.

    Durée : 52:29.




    Merci à Princedesmaux.

    2 commentaires
  • Rods, vos nouveaux amis.

    Durée : Environ 40 minutes.

    Partie 1 :



    Partie 2 :



    Merci à Princedesmaux.

    Je ne place pas ce reportage dans la catégorie ufo puisque pour moi ça ne concerne pas l'ufologie

    2 commentaires